La Société

Depuis 1951, la Société québécoise de la déficience intellectuelle – anciennement Association du Québec pour l’intégration sociale – travaille à assurer aux personnes vivant avec une déficience intellectuelle une place pleine et entière dans la société. À une époque où l’on recommandait aux parents de personnes vivant avec une déficience intellectuelle de les placer en institution, des hommes et des femmes déterminés ont fait le pari qu’il y avait d’autres voies à suivre.

Des parents soucieux du bien-être de leur enfant se sont regroupés pour mettre sur pied ce qu’est devenu aujourd’hui la Société québécoise de la déficience intellectuelle.  Maximisant travail et acharnement et forte de ces associations membres, l’organisme souhaite faire du Québec une société plus juste et plus inclusive, tout en améliorant la vie des personnes vivant avec une déficience intellectuelle, et celle de leur famille. S’il reste encore beaucoup à accomplir, nous ne pouvons nier que de grandes avancées ont été réalisées au fils des dernières décennies.

Pour faire face aux défis du 21e siècle, les membres de cette fédération ont voté un nouveau nom, la Société québécoise de la déficience intellectuelle, rendant ainsi un message clair quant à sa mission de promotion des intérêts et de défense des droits des personnes vivant avec une déficience intellectuelle et leur famille. Le Support est fier de porter la mission de son association mère depuis 1988, pour l’épanouissement des personnes vivant avec une déficience intellectuelle.

Porter le message haut et fort

La vie d’une association est ponctuée de moments phares qui, les uns après les autres, tracent la voie à suivre et écrivent l’histoire. La Société québécoise de la déficience intellectuelle ne fait pas exception à la règle. En plus de six décennies d’action sociale, la Société a mené de nombreux combats et réalisé plusieurs gains au bénéfice des personnes présentant une déficience intellectuelle et de leurs familles.

Appuyant ses actions sur les principes fondamentaux avancés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et les Chartes canadienne et québécoise des droits et libertés de la personne, la Société québécoise de la déficience intellectuelle s’emploie à :

Promouvoir les intérêts et défendre les droits des personnes ayant une déficience intellectuelle et ceux de leur famille, soit en agissant de manière proactive, notamment par des revendications face aux différentes orientations politiques touchant les personnes et leur famille, soit en intervenant lors de situations de crise, de discrimination ou d’exploitation de ces personnes.

Renseigner et sensibiliser

Renseigner et sensibiliser les membres, les partenaires, les professionnels et les intervenants du milieu, de même que les décideurs et la population en général, sur les problématiques et les nouveaux développements en matière de déficience intellectuelle. Elle le fait par le biais de publications et de relations avec les médias ainsi que par l’organisation d’événements comme des journées thématiques, des conférences ou des campagnes de sensibilisation.

Agir à titre de porte-parole des associations et organismes qu’elle représente auprès des diverses instances politiques et publiques ou auprès des acteurs sociaux, notamment concernant les différents projets de loi et règlements en matière d’éducation, de travail, de santé, de services sociaux, de sécurité du revenu ou de tout programme touchant de près ou de loin l’intégration sociale des personnes dont elle soutient la cause.

Encourager et soutenir toute initiative privilégiant les services et le soutien aux familles naturelles ou facilitant l’autonomie des personnes ayant une déficience intellectuelle, et, par conséquent, qui favorise leur intégration pleine et entière dans leur communauté respective.

Favoriser le partage des expertises et la création de réseaux de solidarité.

Donner à la cause